vignette syndrome

Dans les articles précédents nous avons parlé de l’investissement nécessaire pour réussir sa reconversion professionnelle de développeur web, des avantages du métier, et enfin des difficultés que vous risquiez de rencontrer. Dans cet article nous allons traiter un dernier sujet lié au métier de développeur web, le « syndrome de l’imposteur » ou « d’incompétence ». J’imagine que vous en avez déjà entendu parlé, puisque de nombreuses vidéos ou articles abordent le sujet. L’idée dernière est de croire que l’on n’est pas assez compétent ou légitime pour faire quelque chose, et dans notre cas, de réaliser des projets informatiques.

Dans cet article je vais élargir le sujet et vous expliquer ce qui pousse les étudiants à croire qu’ils ne seront jamais assez compétents pour se lancer dans le grand bain.

Ils me disent souvent « plus j’apprends, plus j’ai l’impression qu’il y a, à apprendre ». Certains finissent par perdre confiance en eux et ne voient plus le bout du tunnel.

Tout cela constitue en réalité une erreur qui vient de la méconnaissance du métier de développeur web.

La vidéo

Des origines à aujourd’hui

Pour aborder ce point, il est nécessaire de rappeler que le développement informatique existe depuis plus de 50 ans, avec la création des premiers ordinateurs dans les années 50. En réalité, des prototypes et des machines existaient déjà comme la machine de Turing créée en 1936.

Depuis la création des premiers ordinateurs, les techniques de programmation et les langages n’ont fait qu’évoluer. Encore aujourd’hui, de nouvelles techniques voient le jour régulièrement, de nouveaux langages apparaissent, des mises à jour sont faites, des frameworks et librairies sont créés, etc… 

Certaines évolutions se sont avérées indispensables pour faire face à des problématiques importantes comme la mise à disposition de la technologie à la population générale, la naissance de l’internet ou encore les problématiques liées à la sécurisation.

De nos jours les évolutions sont relativement mineures mises à part quelques exceptions… J’émets d’ailleurs un regard critique sur ces évolutions depuis ces dernières années qui ont apporté, selon moi, plus de problèmes que de solutions, mais je ne détaillerai pas ce point dans cet article.

Le constat

Ce que vous devez comprendre et retenir, c’est qu’il existe, de nos jours, un nombre très important de techniques et de langages de programmation qui feraient peur à n’importe quel apprenant en programmation.

Après ce constat, vous devez conclure qu’il est strictement impossible de maîtriser toute la programmation informatique. D’ailleurs souvent les programmeurs se spécialisent dans certains langages car il leur est impossible de devenir expert dans tous.

Puisqu’il est impossible de maîtriser tout ce qui est faisable en programmation, le syndrome de l’imposteur, et le sentiment de ne jamais être assez compétent n’ont aucun sens. Par définition tout programmeur est ou sera un imposteur à un moment donné.

En effet, je n’ai aucune honte à dire que je ne sais pas tout faire en programmation web, domaine sur lequel je travaille depuis plusieurs années et pour lequel de nombreux partenaires et apprenants m’ont fait confiance.

Le rôle du développeur

Le rôle du développeur est de savoir se sortir de toutes les situations possibles. Autrement dit, de devenir autonome dans son domaine de compétences.

Votre objectif doit donc être d’acquérir suffisamment de compétences pour être capable de tout programmer, même si vous ne savez pas tout faire au moment où vous devez le faire.

D’ailleurs, grâce à l’évolution des technologies, et en particulier depuis l’apparition d’internet, nous avons désormais un accès plus facile et rapide à la connaissance, aux ressources, aux réponses à nos questions.

Tout développeur saura utiliser les ressources qu’il a à sa disposition pour arriver à ses fins. L’objectif n’est pas de savoir tout faire directement de tête. L’objectif c’est d’arriver au résultat attendu, peu importe les moyens mis en œuvre. Si vous trouvez sur internet un morceau de code qui fonctionne, pourquoi ne pourriez-vous pas simplement l’utiliser même si vous ne comprenez pas l’entièreté de celui-ci ?

Ce qu’il faut maîtriser : l’algorithmique

Non, je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut rien connaître et tout trouver sur internet. Bien au contraire. Ce que vous devez absolument maîtriser, ce sont les fondamentaux de la programmation.

Je vais donc en profiter pour rappeler que la création d’un programme, quel qu’il soit, passe par l’élaboration de la partie logique dans un premier temps, puis par l’écriture du programme grâce à un langage, dans un second temps. Autrement dit, un programme est composé d’algorithmes écrits dans un langage de programmation spécifique.

Je ne vais pas redire mon exaspération devant les formations qui n’enseignent pas l’algorithmique à leurs apprenants, mais prenez conscience que le cœur de votre apprentissage pour devenir programmeur est dans cette connaissance.

Le gros avantage de maîtriser la partie logique des programmes est de s’extraire de la complexité liée à la technique qui va, elle, évoluer au cours du temps. La logique n’a pas changé depuis les origines et elle est commune à tous les langages de programmation. J’enseigne l’algorithmique comme on me l’a enseigné il y a plus de 10 ans et je suis prêt à parier que je l’enseignerai toujours de la même manière dans 10 ans.

Un programmeur qui maîtrise cette logique, pourra, plus ou moins rapidement, écrire n’importe quel programme dans n’importe quel langage. J’exagère probablement un peu puisque l’expertise d’un langage de programmation permet d’aller plus loin et faire des choses plus complexes. Mais pour devenir développeur junior sur n’importe quelle technologie, la maîtrise de la logique est fondamentale !

algorithmique

La boite à outils

Une fois que vous maîtrisez la logique des programmes, la seule chose qu’il reste à faire, est d’engranger de l’expérience et de la pratique pour remplir votre « boite à outils » de techniques diverses, en écrivant des programmes dans un ou plusieurs langages.

Lorsque j’étais étudiant, nous avons commencé par étudier le pseudo-code algorithmique pendant environ un an. A l’époque je n’avais pas compris que c’était là le cœur de la programmation.

Il faut bien reconnaître que ce sujet est souvent très mal enseigné. Il est assez fastidieux et peu intéressant aux premiers abords, pourtant c’est en maîtrisant ce domaine que l’on devient un programmeur compétent.

Nous avions ensuite étudié de nombreux langages, dont PHP, JavaScript, HTML, CSS, C, c++, Java, Cobol, l’assembleur, XML et probablement d’autres que j’ai oubliés. J’ai vu de nombreuses techniques de programmation, de nombreux concepts et tout cela fait partie de la boite à outils que j’ai aujourd’hui à ma disposition pour écrire mes programmes.

Cette boite à outils je continue de la remplir après plus de 10 ans d’expérience et je continue d’apprendre très régulièrement.

Conclusion sur le syndrome de l’imposteur et d’incompétence

Pour en revenir à vous, lorsque vous étudiez la programmation, vous devez comprendre que tout ce que vous apprendrez ne sont que des techniques qui s’ajouteront à votre liste de connaissances, que j’appelle votre « boite à outils ».

Vous pourrez ensuite utiliser ultérieurement tout ou partie de ces connaissances pour mener à bien la réalisation de vos projets et écrire vos programmes. Cette boite à outils se remplira au fur et à mesure de vos apprentissages, et tout au long de votre carrière. N’oubliez pas d’ailleurs qu’un programmeur devra continuellement se former pour rester opérationnel.

Enfin, pour conclure sur ce sujet, et puisqu’il n’est pas possible de maîtriser 100% de tout ce qui existe, même sur un domaine assez restreint, il est inutile de se triturer le cerveau avec ce fameux syndrome de l’imposteur ou de croire ne pas être assez compétent pour rechercher un travail.

Gardez à l’esprit que votre seul et unique objectif doit être de devenir autonome. Pour y arriver, il faudra maîtriser la logique des programmes, et remplir votre boite à outils petit à petit.

Débuter sa reconversion professionnelle de développeur web sans difficultés !

Les parcours pédagogique proposé par H2PROG sont présentés sur le site web ainsi que dans un document PDF téléchargeable.

Pour démarrer votre apprentissage du développement web, vous devrez commencer par l’algorithmique.

Categories:

Tags:

Pas de réponse pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *