vignette article auto formation

Se former en parallèle de son travail n’est pas impossible…

La vidéo

Le contexte

La crise sanitaire a un impact important sur l’économie, les entreprises et leur organisation. De nombreux salariés risquent de devoir changer d’emploi, et beaucoup devront s’orienter vers les métiers liés aux diverses technologies dont l’informatique.

Pour certains, cela relèvera d’un réel challenge et ils verront cela comme quelque chose d’irréalisable. En effet, il peut sembler difficile à des personnes ayant un métier de serveur, restaurateur, caissier ou autre de démarrer une reconversion vers des métiers nécessitant des compétences radicalement différentes.

Pourtant, cela est tout à fait réalisable et nombre de mes apprenants ne sont pas issus du monde de l’informatique. Sur la chaîne Youtube H2PROG, vous trouverez des exemples et des témoignages comme ceux de Gérald issu du monde de la restauration, de Jean-Marie issu de la finance, de Dimitri qui était ambulancier, ou encore de Mélanie qui était opticienne…

Le constat

Pour le moment, la situation reste assez stable grâce aux aides de l’état mais celles-ci finiront par s’arrêter. Ainsi, le chômage, bien que n’ayant pas trop augmenté depuis le début de la crise, risque d’exploser dans les mois à venir.

Face aux obligations financières dont tout un chacun doit s’acquitter, comme payer les factures, acheter sa nourriture ou encore rembourser son crédit, les nouveaux chômeurs seront au pied du mur et devront trouver un nouvel emploi qui pourrait se faire rare dans certaines branches.

La reconversion s’imposera donc à certains comme une obligation. A mon sens, c’est à ce moment-là que les difficultés seront importantes. Le stress, occasionné par la situation, pourra être un moteur pour certains, mais pour d’autres une épreuve difficilement surmontable.

La reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle passe bien entendu par la case apprentissage, qui se révèle complexe après plusieurs années de travail en entreprise. Etudier dans de mauvaises conditions est d’autant plus difficile.

Bien que les chômeurs aient accès à l’allocation chômage (ARE) pendant 2 ans, le contexte n’est pas des plus favorables pour apprendre, malgré qu’ils disposent de temps pour le faire. Je vous en parle d’expérience, l’ayant moi-même vécu il y a quelques années. Le métier que je faisais ne me correspondait pas, et j’ai choisis de changer de branche. Par chance et par opportunité, j’ai pu me reconvertir en tant que formateur en développement informatique.

Ma recommandation

C’est pourquoi je vous recommande de démarrer votre formation en parallèle de votre activité actuelle. Cela sera bien plus facile à réaliser puisque vous n’aurez pas de pression financière.

D’ailleurs cela me fait penser à la vidéo de Charles que j’ai visionnée en début de semaine, sur la chaîne « Insolentiae ». Il calculait le temps disponible en dehors des horaires de travail. Le calcul est relativement simple, il y a 24 heures par jour multipliées par 7 jours dans 1 semaine, soit 168 heures. Nous travaillons 35 à 40 heures par semaine. Il reste donc environs 130 heures pour faire autre chose. On peut enlever entre 8 et 10 heures de sommeil par jour, soit environ 70 heures en moins pour arriver à 60 heures de disponibles pour d’autres activités. Même si l’on enlève le temps des repas, des déplacements pour le travail ou autres, il reste suffisamment de temps pour se former et vous devriez être capable de dégager, au minimum, 20 heures par semaine pour votre auto-formation.

Visitez le site insolentia ou la chaîne Youtube de Charles : le grenier de l’éco

En réalité, si cela n’est pas fait, ce n’est pas une question de temps mais de motivation. Elle est très complexe à obtenir, lorsque l’on est dans de mauvaises conditions comme angoissé, stressé ou déprimé. N’attendez donc pas d’être en difficulté salariale, trouvez l’énergie nécessaire pour vous lancer et démarrez votre formation, doucement mais sûrement.

Dans de nombreuses vidéos je vous explique comment vous former, pourquoi choisir le métier de développeur web et ses avantages, et bien d’autres sujets que je vous invite à regarder sur la chaine H2PROG et les précédents articles :

En tous cas les ressources disponibles sur internet et les formations en autonomie, comme celles que je propose, vous permettent d’apprendre à votre rythme et à des coûts relativement faible.

Vous avez donc les cartes en main pour y arriver ! N’attendez plus et lancez-vous.

Categories:

Tags:

Pas de réponse pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *